Voyage de 4 jours en Bretagne

Mercredi 25 Juin

Bretagne1Dans un car super confortable, nous partons  pour un voyage de 4 jours visiter  les « Côtes d’Armor ».Notre chauffeur sera « Rober» pour tout le circuit .Il est 5h du matin et il ne pleut pas. Première halte à Brou pour le petit déjeuner, nous reprenons le car et arrivons au péage de Vitré, Ho !! Surprise, un contrôle par la gendarmerie il faut signaler que tous les véhicules sont contrôlés sauf les voitures individuelles. Nous sommes bloqués durant 30 mn car le contrôle est complet : vérification de la carte du chauffeur et son amplitude, permis de conduire, carte grise , contrôle des pneus, extincteur, boite de secours. C’est la première fois que nous assistons à un contrôle routier, c’est très intéressant et le gendarme est très aimable sauf qu’il a oublié de redonner le permis de conduire à Robert qui redescend de son car et va le récupérer.

Après cette halte forcée nous repartons vers Rennes direction Paimpol.

Bretagne2A midi nous, arrivons à Paimpol  pour le déjeuner, une guide nous accompagne pour la visite. Elle nous parle de Pierre LOTI né en 1850 et mort en 1923. De son vrai nom Julien Viaud, officier de marine et romancier, ce fut un grand voyageur surtout vers le Japon où il publie en 1888 son roman « Madame Chrysanthème qui connu un immense succès, et qui inspira à Puccini son opéra « Madame Butterfly » Ce roman est inspiré de sa propre expérience. Le 9 Juillet 1885 Loti épouse, par contrat renouvelable, une jeune Japonaise de 18 Ans : Okané-San surnommée « Madame Chrysanthème ».  Il sillonne le monde en bateau, la Reine Pomaré à Tahiti le surnomme Loti nom d’une fleure  tropicale. A 42 ans, il est reçu à l’Académie Française le 7 avril 1892 contre Emile Zola au 6 ème tour de scrutin .En 1864 création « De la taxe d’ouverture » qui permet la construction de nombreux moulins. En 1874, les veuves n’avaient absolument aucun revenu à la mort de leurs conjoints en mer. Loti exige une subvention qui est partagée, la somme est de « 30.000 francs » de l’époque, ce qui est très important .L’Europe découvre au XVème siècle, grâce au commerce Portugais, un poisson, la Morue. En France, les marins pécheurs français payent la Dîme au roi de France sur « Les Pêcheries des Terres Neuves » En sillonnant les rues, un café « Les Copains d’Abord » chanson que créa Georges Brassens véritable hymne à l’amitié  et qui inspira le film d’Yves Robert : « Les Copains ». Sur le port notre guide nous parle de la pêche très importante de Terre Neuve à Saint Malo ou le cabillaud frais est nommé morue lorsqu’elle est séchée. Sur le port de nos jours, il y a 332 places de bateau en permanence, la ville vit de tourisme exclusivement, d’octobre à avril, 60% de récolte des coquilles Saint Jacques. L’Ile de Bréhat est en tête de gondole pour le tourisme et 80% vendent  des primeurs tels qu’artichauts, fraises, poireaux, cocos de Paimpol etc. dont nous voyons une multitude de champs .Quand  a lieu le « Festival des Chants Marins », ces concerts rapportent  énormément d’argent .Après cette visite, nous repartons pour une installation à l’hôtel « Le Goelo »qui sera notre hôtel durant notre séjour en Bretagne.

Jeudi 26 Juin

Bretagne3Départ à 9h pour l’embarquement à bord du train vapeur qui relie Paimpol à Pontrieux, dans les Cotes d’Armor. De nombreux enfants sont du voyage. Depuis 1913, la loco est tenue par des bénévoles .Il faut  7 à 8h de préchauffage pour la locomotive, 4 mètres cubes de charbon, 2 à 3 mètres cubes de houblons, la loco roule à 30 km heure. Sur le quai, il y a un amoncellement de voyageurs .Après une pénible ouverture des portes comme dit le dicton « Avant l’heure c’est pas l’heure » nous pouvons nous installer  sur des banquettes en bois anciens modèles, nous partons à la découverte de la Vallée du Trieux, là où seul un train peut  passer. Un guide donne des explications sur la Roche Jagu explication du Viaduc de Leff. Entre temps le train passe  à Lézardrieux et le guide signale que Georges Brassens habita dans cette commune jusqu’à la fin de sa vie, et sera enterré a Set . Faisons une halte à la maison de Bretagne5l’Estuaire de Traou nez, lieu de la célèbre affaire Seznec, où là, une musique bretonne avec 2 musiciens accueille les touristes et où, bien entendu, une collation à base de cidre et de crêpes nous est servie. De retour dans le train un magicien vient dans notre wagon et avec des ballons offre  soit : un séchoir, une fleur, différents objets qui, ma foi, ont tenu jusqu’à Dimanche. Déjeuner et départ pour l’Ile de Bréhat . De  nombreuses îles de l’archipel gardent des traces d’établissements monastiques. Au Moyen âge, Bréhat est une dépendance du Comte de Penthièvre qui s’étendait de Lamballe à Guingamp. En 1409, les Anglais débarquent à Bréhat   , l’île fut pillée, incendiée et les habitants massacrés. Au XIXéme siècle, l’île attire les touristes et notamment des peintres français. Nous débarquons dans l’île et un wagon de 24 places attend pour nous faire faire le tour de l’île, 3 tours sont prévus : la nature humaine est ce quel est, le premier tour n’étant pas complet, 7 personnes n’ont pu faire le tour de l’île faute de temps ;  le bateau partait à 17 h. Et pas question de le rater.

Vendredi 27 Juin

Bretagne4Nous partons toujours à 9h et pour la journée une guide « Brigitte » nous accompagne. Cap à l’est pour la « Côte de granit rose ». Après un arrêt à la « Maison construite entre les Rochers », et une promenade sur les falaises, nous repartons vers Tréguier visiter la cathédrale dont la première pierre fut posée en 1339 par Yves Helory de Kermartin. Saint Yves, dans la tradition Catholique, né le 17 Octobre 1253 au Manoir de Kermartin près de Tréguier, mort le 19 Mai 1303. Il était avocat et juge écclésiastique. Il consacra sa vie à la justice et aux pauvres et fut canonisé le 19 Mai 1347 par le pape Clément VI. Saint Yves est le patron de toutes les professions de justice et de droit, c’est également le patron de la Bretagne. En 1485, en Bretagne, c’est la séparation entre l’église et l’Etat et de nombreuses communautés religieuses partent à Lannion. Les frères Lamoignon demande la construction d’une chapelle gothique qui deviendra « Le Couvent des Cordeliers »

Nous passons devant la maison d’Ernest Renan, né le 28 Février à Tréguier et mort le 2 Octobre 1892 à Paris. C’était un écrivain philosophe et historien Français, une part de son œuvre est consacrée aux religions, du fait de ses écrits révolutionnaires, tel  la biographie de Jésus, doit être comprise comme celle de n’importe quel homme, et la Bible doit être soumise à un examen critique comme n’importe quel autre document. Il  démissionne de sa chaire du Collège de France. L’après midi en route vers Perros–Guirec et le phare de Ploumanac’h. Embarquement pour une promenade en mer vers la réserve ornithologique des Sept-îles qui  est une réserve naturelle nationale depuis 1976,  située en Bretagne dans les Côtes-d’Armor. Elle occupe une surface de 320ha répartie sur cinq îles principales : L’île Bono, île aux Moines, île Malibran, île Rouzic et l’île Plate ; elle protége des colonies d’oiseaux tel que : Fous de Bassens, Macareux, Puffin des Anglais, des Cormorans Huppés et des Pingouins. L’intérêt du site est essentiellement ornithologique avec 23.000 couples d’oiseaux et 27 espèces nicheuses. L’île Rouzic est le seul point de nidification pour le Fou de Bassens, 21 880 couples de Janvier à Septembre. D’autres espèces, telles que le Guillemeot, la Mouette et nous avons eu la curiosité de voir apparaître des grandes moustaches dans l’eau, c’était des Phoques gris qui résident à l’année, ils sont environ une trentaine. Au retour, le bateau longe la cote de granit rose. Ce fut une belle promenade un peu secouée par les vagues mais très agréable. Retour à l’hôtel pour notre dernière nuit.

Samedi 28 Juin

Bretagne6Ce matin visite du domaine départemental de la Roche Jagu, c’est le dernier témoin d’un système défensif entre Pontrieux et l’archipel de Bréhat .Classé monument historique en 1930, il est la propriété de la Famille d’Alès. En 1958, le vicomte d’Alès cède la propriété au Département des Côtes du Nord. A partir de 1966, et après restauration, il est ouvert au public. Le groupe est partagé en deux, une partie visite le château et l’autre groupe peut flâner parmi les différents jardins tels que la palmeraie, les jardins des senteurs, le jardin médiéval, l’allée des camélias, le jardin clos où toutes les plantes médicinales sont réunies.

Retour au car déjeuner et retour sur Evry vers 20h

Nous avons apprécié ce circuit en Bretagne et surtout la réserve ornithologique des 7 îles ainsi que la bateau. L’hôtel était parfait, les propriétaires charmants.

Merci à Yvette pour ce beau voyage.

Lidia Leseurre